curabet

Parfois apparaissent d’étrange êtres accompagnés de curieux petits objets peuplant nos rêves , façon Lewis Caroll.
Etranges et fascinants, capables de vous jeter dans la plus profonde angoisse. C’est le petit peuple des rêves. Rêves ou réalité?
Tellement ressenti que vous en devenez l’acteur principal, le personnage de votre hibernation quotidienne. Tout semble vrai… Tout Est Vrai!
L’amour si parfait, les gouttes de votre transpiration, un cri, des larmes, des lutins érudits… Et puis il y a cette course effrénée qui vous coupe le souffle et vous amène d’un endroit au même endroit. Une impression de tomber dans le vide, un trou sans fin, une fin qui n’arrive jamais. Il devient dès lors improbable de déterminer une temporalité. Le passé s’évanouit au bénéfice d’un présent qui s’impose, préfigurant un avenir plus qu’incertain. Déroulant le road movie d’une vie banale, les souvenirs servent de trame et tissent le chemin tortueux d’une piètre existence.
S’impose à vous la vision fugitive du côté obscur de la vie, le déséquilibre de l’homme happé par le siphon de la baignoire.

« Au suivant! »

curabet1

curabet2

curabet3